De l'usage original des manières de la mafia

Publié le par Fouquier-Tinville


Voici ce qu'on pouvait lire dans l'avant dernier "Hebdo des Socialistes" (revue interne du PS) dans un dossier intitulé "Le droit de vote est une conquête" : paroles de militants

« Je suis militante dans l’âme. J’ai ma carte du PS et sans faire de prosélytisme acharné, si je peux convaincre quiconque de voter socialiste ou de voter tout court, je suis contente ! […] Ma dernière victime ? Mon beau-frère qui n’avait pas fait son changement d’adresse et ne pouvait plus voter. Après quelques discours bien sentis, je l’ai menacé de ne pas l’aider du tout pour son mariage. Ça a été finalement plus efficace ! »

signé Catherine, consultante.

Donc, le moyen de faire campagne pour l'inscription sur les listes électorales,que propose le PS à ses militants, est de pratiquer le chantage ! C'est en effet une pratique démocratique tout à fait louable : si les menaces tardent à faire effet, n'oubliez pas que vous pouvez mettre le feu à la maison du récalcitrant, mettre dans son lit la tête de son animal préféré...

Continuons notre lecture :

« Mes petits amis n’ont jamais leur carte d’électeur ! Je dois sans doute attirer les handicapés du civisme… Mais j’ai trouvé le truc pour leur faire prendre leur carte à l’approche des élections importantes : je leur promets une nuit d’amour inoubliable pour le soir du second tour, et avec des bonus si jamais ils votent comme moi… Je tiens parole, c’est le deal. Mais c’est plutôt sympathique de payer ainsi de sa personne pour la bonne cause ! »

signé Clotilde, journaliste.

Donc, si votre chantage n'est pas assez efficace, n'hésitez pas à pratiquer la prostitution : c'est en effet tout l'intérêt de la féminisation récente du parti, ça fait beaucoup de corps accueillants en période électorale... Juste un conseil : évitez de faire campagne dans la région d'Ipswich !

Verdict : le premier parti de gauche est tombé bien bas, mais au moins il est en train de s'ouvir à la société française (les pratiques mafieuses ne servent plus seulement qu'aux votes internes)

Sentence : 5 ans de privation de droits civiques à compter de mai 2007 ?




Publié dans Tiens ta gauche !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvain Bartet 22/12/2006 21:08

J'avais aussi repéré la seconde citation dans l'hebdo des socialistes. Au delà de son côté navrant et ridicule, quel sens cela peut-il avoir pour l'hebdo en question de la faire figurer, puisque cela n'a pas pu être mis au hasard ou par erreur:
- Est-ce que c'est pour donner une certaine image de la femme jeune, moderne et de gauche, la jeune socialiste en question ayant l'air en outre des plus mignones (elle est en photo dans l'hebdo)? Elle serait donc une petite mignone, une coquine qui aimerait les petits jeux de manipulation bien comprise avec son mec : réponse à un fantasme masculin typique. C'est sympathique pour nous les hommes et beaucoup en redemanderont, mais pour l'émancipation des femmes, il faudra repasser.
- Est-ce que c'est pour montrer que le militantisme (comme la première citation d'abord) passe par des petits gestes de la vie privée? A ce moment, comme la carte pour les nouveaux adhérents, ça ne coûte pas grand chose, ce n'est que ce qu'on a toujours fait et tout le temps et cela n'a rien de neuf. L'hebdo des socialistes n'a plus qu'à devenir un supplément de "femme actuelle".
-Est-ce que c'était pour se donner un petit air humouristique-osé et transgressif? Là, on est au niveau de l'humour transgressif des JMJ et tout le monde peut dormir sur ses deux oreilles, les jeunes socialistes sont des nouilles.
Question subsidiaire, l'adhérente en question est signalée journaliste: peut-on espérer qu'elle se contentera de rubriques dans le Figaro madame, quand vieillie, elle se sera droitisée et qu'elle ne deviendra pas journaliste politique?